LA GUÉRISON INTÉRIEURE

L’expression guérison intérieure est couramment utilisée le plus souvent au sujet de week-end ou de sessions spirituelles. L’expression « guérison intérieure » est peu utilisée dans le langage psychologique, mais comme nous l’avons dit souvent en lien avec la foi. Parler de guérison intérieure signifie qu’il y a quelque chose à guérir à l’intérieur de la personne. En lien avec la guérison intérieure, on retrouve la notion de blessures qu’il conviendra d’éclaircir.

Ce que n’est pas la guérison intérieure

La guérison intérieure n’a rien à voir avec des méthodes comme la psychothérapie ou la psychanalyse qui se basent sur une vision théorique et sur une technique. D’une façon générale, les méthodes psychothérapeutiques visent à soigner et à aider l’individu à prendre conscience de ses processus inconscients, à rendre plus fluides les défenses, à renouer avec les processus d’adaptation et la créativité. La guérison intérieure fait avec le conscient, elle n’intervient pas sur les processus inconscient, ni sur les mécanismes d’adaptation. En ce sens elle ne soigne pas les troubles psychologiques. Cela signifie que lorsqu’il y a une difficulté psychologique, il convient d’entreprendre une psychothérapie.

Ce que proposent les retraites de guérison intérieure

Les retraites de guérison, en principe, s’appuient sur une vision spirituelle. Il s’agit de sessions spirituelles et non pas psychologiques. Elles reposent sur la foi des participants et tendent à la renouveler, souvent en s’appuyant sur un cheminement de pardon.
Même si certaines semblent avoir un discours psychologisant, cela ne signifient pas pour autant qu’il s’agissent de psychothérapie. Ce qu’on appelle session de guérison intérieure, visent à renouveler la foi des personnes qui y participent, à la conversion, au pardon et à un réajustement par rapport à la vie spirituelle. L’image qui pourrait représenter ces sessions serait celle de la parabole du fils prodigue qui ayant erré dans la vie, reviens vers son Père qui l’accueille.

D’où l’importance de différencier

Nous sommes devant deux paradigme différents. Ce qui rend d’autant plus important de les différencier et d’en comprendre les enjeux pour éviter la confusion. Il ne s’agit pas d’avoir de jugement de valeur, mais de ne pas confondre les deux car ce sont deux visions qui reposent sur deux dimensions différentes de l’individu. Les paradigmes de base étant différents, le processus et le résultat seront également différents.

L’expression guérison intérieure

Si quelqu’un parle de guérison intérieure, est ce que la personne se voit comme malade pour autant? Apparemment non, mais elle se voit souvent comme blessée. Il y a une différence entre se percevoir blessé et se reconnaitre imparfait. La réalité est que nous sommes limités, donc imparfaits, mais pas forcement blessés. Ce n’est pas parce que j’ai vécu tel ou tel évènement dans la vie que je suis blessé, je peux aussi m’en remettre et même rebondir et en faire quelque chose. Il y a parfois une vision qui consiste à justifier son mal être par son passé, mais cela prive la personne de sa responsabilité.
« L’important n’est pas ce que l’on a fait de moi mais ce que je fais aujourd’hui avec ce qu’on a fait de moi » J.P. Sartre
S’il est important de se soigner et de se faire aider lorsqu’on va mal, il est aussi important de prendre la responsabilité de sa vie et de s’accepter avec ses limites. Toutefois, il est nécessaire de distinguer ce qui relève d’un trouble psychique ou d’une pathologie. Sans entrer dans le détail, on peut dire qu’il y a trouble psychique lorsqu’il y a souffrance dans la durée (quelques semaines) pour soi même ou pour les autres, en dehors de processus naturels comme par exemple le deuil.

Alors peut on guérir de ses souffrances?

Ce qu’on peut dire c’est que dans beaucoup de cas on peut:
supprimer des symptômes ou au minimum les diminuer fortement
soulager ou supprimer la souffrance en tenant compte du temps nécessaire à cela
permettre à la personne d’aller mieux, même lorsque tout n’est pas résolu
« Guérir de ses blessures » ne signifie pas devoir être sans faille ou parfait. Les fragilités peuvent en partie rester, mais la personne aura acquis la capacité à les gérer. Pour résumer, en dehors de ce qui concerne les troubles psychologiques ou pathologiques, il s’agit avant tout de soulager la souffrance, de permettre une adaptation créatrice et une fluidité dans les différentes dimensions de l’être et dans le rapport aux autres et aux évènements.

Quel sens A l’expression de guérison intérieure?

La guérison intérieure n’est pas une méthode mais un résultat qui ne dépend pas de la technique d’approche. La vie, un voyage, une rencontre, une retraite, une psychothérapie peuvent mener à une guérison intérieure.

La véritable guérison intérieure consiste en l’ouverture du coeur et en la capacité d’aimer. On peut se sentir guéri lorsqu’on ne ressent plus de rancoeur, de ressentiment ou de haine et qu’au contraire on est capable de compassion et d’amour pour les autres ou pour soi même. Il s’agit d’un sentiment de paix et de ne plus être en conflit interne avec soi même ou avec les autres. On le voit cela ne dépend pas d’une méthode, d’une retraite, ni même d’une croyance, mais constitue un chemin de vie. La guérison intérieure c’est l’ouverture du cœur et c’est finalement choisir l’amour.

Please like & share:

Vous aimez ce site, partagez à vos amis