Maladies spirituelles et troubles psychiques

Les passions

Elles ont été décrites par les pères du désert et sont l’effet du mauvais usage du libre arbitre. C’est en se détournant des vertus que naissent les passions, celles-ci sont donc l’absence ou le manque de vertus. on retrouve:

La gourmandise ou le rapport à la nourriture
La luxure ou sexualité sans amour
L’attachement à l’argent et l’avarice
La tristesse liée à des aspects matériels
L’acédie qui est une forme de dépression existentielle
La colère sous toutes ses formes
La crainte liée à des aspects matériels
La philautie qui est un amour excessif de soi
La vanité
L’orgueil

COMMENT DISCERNER

Il y a trois grands critères pour discerner les passions des troubles psychiques et ensuite d’autres critères plus techniques

Le premier est le libre arbitre

Nous avons vu que la passion est un mauvais usage du libre arbitre mais que celui ci est présent, même s’il est faussé par la passion

Dans les troubles psychiques la personne n’a pas de libre arbitre, elle subit son trouble
Bien sûr le plus souvent elle luttera contre, y arrivera parfois, mais il n’en reste pas moins vrai qu’il n’y a pas de libre arbitre

Le trouble est du la plupart du temps à des facteurs inconscients, parfois catalysés par les circonstances. Cela relève du pulsionnel, des fantasmes et scénarios inconscients, de processus inconscients, que la personne subi malgré elle.

La conscience

Dans les passions la personne a conscience des enjeux, elle pose un choix;
Dans le trouble psychique comme nous venons de le voir cela se passe à un niveau inconscient. Bien sur elle aura conscience du symptôme (encore que pas toujours) mais pas de l’ensemble du processus.

La dimension spirituelle

Les passions coupent de la dimension spirituelle, c’est le choix de la personne qui s’oriente vers les aspects matériels.

Pour les troubles psychiques, c’est souvent l’inverse qu’on constate. Loin de couper de la dimension spirituelle, les troubles psychiques en rapproche souvent, soit par un questionnement sur le sens de la vie, soit pour obtenir un soulagement de la souffrance, soit dans une véritable expérience spirituelle.

Ensuite il se pose la question du plaisir

Dans les passions la personne est à la recherche d’un plaisir sensible ou matériel et en fait le choix.
Dans les troubles on constate beaucoup plus souvent une souffrance liée aux symptômes et au fait de subir, avec souvent de la culpabilité ou de la honte.

CONCLUSION

Les Père du désert présentent une lecture symptomatique des passions qu’ils relient à la dimension spirituelle. Nous pouvons voir que cette vision peut rejoindre parfois une lecture psychologique et qu’il y a des zones de recouvrement même si les paradigmes de bases sont différents. Toutefois dans les troubles psychiques il n’y a ni libre arbitre, ni conscience du processus global.

Il est important de rappeler qu’en fonction de l’intensité des problématiques, la pratique des vertus ne sera pas toujours suffisante pour permettre la guérison des passions et qu’il sera souvent nécessaire d’entreprendre une psychothérapie et que celle ci est indispensable pour les troubles psychiques

12 + 8 =

Please like & share:
error
error

Vous aimez ce site, partagez à vos amis