Comment s’adapter au lieu de stresser

Nous allons parler aujourd’hui du stress et de comment s’en débarrasser définitivement par une bonne adaptation.
Normalement le stress ne dure que le temps de l’évènement mais peut dans certaines conditions devenir chronique. Pour que le stress devienne chronique, il est nécessaire qu’il y ait :
Une situation comportant une pression plus ou moins importante
Que cette situation dure
Et enfin qu’elle soit mal gérée

Si le stress se maintient, les ressources vont s’épuiser et les premiers symptômes vont apparaître comme la fatigue ou l’irritabilité. Mais nos ressources ont des limites et lorsque nous les avons épuisées, nous risquons un « burn out »

L’adaptation psychique

L’adaptation psychique consiste à trouver des comportements les plus adaptés à une situation. Contrairement au stress qui correspond en grande partie à une adaptation psychosomatique, l’adaptation psychique utilise des mécanismes psychologiques de défense conscients et inconscients.

Lutter contre le stress

Vivre dans une ambiance agréable
Faire du sport
Avoir une alimentation saine
Changer d’air
Prendre conscience de ses tensions et se relaxer
Respirer
Parler

S’adapter au lieu de stresser

L’anticipation
Dans la majorité des cas de stress, l’anticipation est négative. Il est donc important d’apprendre à anticiper positivement.

La rationalisation
Dans le stress, il s’agit plus souvent d’une rumination ou d’une plainte. Il ne s’agit pas de tourner en boucle sur ses peurs face à la situation mais de l’examiner raisonnablement et de dépasser les peurs éventuelles.

Le contrôle
Si la maitrise de la situation et de l’action est utile, le contrôle lui tend à crisper les choses, à paralyser. Il convient de remettre un peu de souplesse et d’accepter de ne pas tout contrôler

L’évitement

L’évitement consiste la plupart du temps dans l’oubli, l’agir à coté, la procrastination. Plutôt que d’éviter, il convient de connaitre ses limites et savoir dire non plutôt qu’adopter une stratégie d’évitement

L’activisme
L’activisme constitue une fuite et risque d’amplifier le stress. Face à une situation stressante il peut être utile d’agir mais pas n’importe comment.

Prendre du recul
Il est important de prendre du recul par rapport aux évènements. Le stress est lié à l’importance que nous attachons aux évènements.

L’humour

L’humour constitue un bon antidote au stress, il permet de relativiser les situations, de dédramatiser et de retrouver les moyens d’une réflexion et d’une action plus créatives.

Lâcher prise
Une fois que l’on a pris le recul nécessaire, on peut lâcher prise sur les évènements. Souvent, il nous arrive de stresser parce que l’on veut faire au mieux, mais le mieux est l’ennemi du bien.

Réajuster le rapport sa vie

Lorsque le stress est chronique, il convient de réajuster son rapport à la vie Se poser la question de ses véritables valeurs, de ce qui est important dans sa vie, et réajuster au besoin par rapport à la situation. Parfois, il est préférable de changer de travail plutôt que de mettre en péril sa santé ou sa famille. D’autre fois ce seront les valeurs et les idéaux que l’on projette dans le travail qui seront à réajuster

La psychothérapie

Enfin lorsque ces quelques points ne suffisent pas à évacuer le stress et qu’il devient chronique, une psychothérapie (même courte) permettra d’en comprendre les mécanismes et d’apprendre à le gérer.

EN CONCLUSION

Il y a différentes façon de gérer le stress mais la meilleure est sans doute de retrouver un processus d’adaptation créative
Le premier consiste à utiliser des moyens simples comme le repos, la respiration, la relaxation
le second niveau consiste à se poser les bonnes questions face au stress
un autre niveau est de changer la situation lorsque c’est possible
ensuite il est possible de corriger les mécanismes d’adaptation consciente
enfin de faire un travail pour rendre conscient les mécanismes d’adaptation (défenses) et les changer
Ces 2 derniers niveaux se font généralement en psychothérapie

Please like & share:

Vous aimez ce site, partagez à vos amis