Pardon en 10 étapes

Tous les hommes portent en eux la nécessité du pardon. Pardonner constitue un processus qui demande parfois du temps et suit un certain nombre d’étapes dont en voici un résumé

Prendre conscience de l’offense
Il peut paraître surprenant de parler de prendre conscience de l’offense avant de pardonner. Mais il arrive à beaucoup de personnes d’éviter de prendre conscience qu’ils sont blessés pour éviter la souffrance, mais aussi parfois parce qu’ils ne ressentent pas leur émotions. Certaines personnes vont même entrer dans le déni. Il arrive aussi que ce qui vous blesse, ne soit pas exactement l’acte ou la parole de l’autre, mais que cela vienne toucher quelque chose de plus profond en vous. Il est donc important de prendre conscience de ce qui vous touche réellement.

Prendre conscience de vos émotions
La première réaction, c’est l’émotion.Vous allez ressentir des émotions plus ou moins intense en fonction de ce qui vous a été fait. Ce peut être de la colère, de la tristesse, de la peur, etc… Parfois les émotions seront mélangées. Si l’émotion n’est pas acceptée, si elle est refoulée, elle restera attachée au souvenir de l’événement et alimentera le ressentiment. C’est ce qui fait que certaines personnes ressentent de la colère ou de la haine, rien qu’en évoquant le souvenir d’un événement, et cela parfois des années après.

Accepter la souffrance
Lorsqu’on vous a été fait du mal que ce soit par une parole, par un acte, cela vous fait souffrir et c’est normal. La souffrance est liée aux émotions principalement à la tristesse et la colère ressenties, mais cela peut aller jusqu’à une véritable dépression.. Elle sera proportionnelle à l’événement. Mais vous pouvez traverser toutes ces émotions et retrouver la paix.

Reconnaître votre humanité
La blessure que vous avez reçue, vous fait contacter votre humanité. Avec la souffrance vous êtes confrontés à la vulnérabilité. Ce n’est pas toujours agréable mais cela vous ouvre à la réalité humaine. Cela fait partie de votre humanité de prendre conscience de vos limites.

Prendre l’autre en considération
Il peut paraitre difficile de prendre l’autre en considération lorsqu’il nous a blessés et pourtant c’est indispensable. Qu’est ce que cela veut dire ? Il s’agit également de reconnaitre les limites de l’autre, son humanité. Bien souvent c’est parce que vous avez une image idéalisée de l’autre ou du monde que vous n’acceptez pas qu’il ait pu vous blesser. Il s’agit alors de le faire descendre de son piédestal pour percevoir toute son humanité, ses faiblesses et même le mal qui peut l’habiter.

Reconnaître votre responsabilité et choisir de pardonner

Vous n’êtes pas responsables du mal qui vous a été fait, encore que parfois nous pouvons avoir joué un rôle actif, mais vous êtes responsables de votre réaction. Vous êtes responsables du choix que vous posez: soit de pardonner soit d’entretenir un sentiment de vengeance.

Se pardonner à soi même
En même temps que l’on pardonne à l’autre, il est important de se pardonner à soi même. Toute blessure touche personnellement et vous avez pu vous sentir coupable, pas à la hauteur, vulnérable, faible, etc.

Lâcher prise
Lorsque vous avez parcouru ce chemin, vous avez à lâcher prise sur tout ce qui peut encore vous retenir comme l’orgueil, le jugement, le désir de vengeance, aux liens qui vous unissent dans le mal à la personne. Souvent c’est difficile, en décidant de pardonner vous devez aussi renoncer

Trouver le sens
Le pardon est la transformation d’un mal en bien dont vous êtes à la fois acteur et spectateur. Acteur parce que c’est vous qui faites la démarche de pardonner et spectateur par le lâcher prise.

Se réconcilier
Normalement, le pardon peut aller jusqu’à la réconciliation lorsque la personne qui vous a blessée y est également disposée. Si vous avez pardonné, vous êtes en mesure d’aller vers celui qui vous a offensés. Vous n’êtes plus liés par le mal, vous êtes libres. Mais si l’autre n’a pas changé d’attitude, s’il reste agressif, vous n’êtes pas obligés de retourner vers lui. La réconciliation et la liberté sont les fruits du pardon.

Alors vous pouvez découvrir le sens de votre histoire. Le fait que l’autre vous blesse, que cela vous affecte, a du sens. Qu’est ce qui a amené l’autre à vous faire du mal: son histoire, votre histoire, votre attitude, etc. Qu’est ce qui fait que vous êtes autant affectés, qu’est ce que ça vient toucher en vous qui vous empêche de prendre du recul. Et enfin qu’est ce que vous faites de ces découvertes: quel changement vous pouvez réaliser.

Le pardon est un processus psychologique qui ouvre à la dimension spirituelle. Toutes les étapes que nous avons vues appartiennent à la dimension psychologique, mais le pardon vous fait entrer dans la dimension spirituelle par :
Le renoncement au mal et à la vengeance
La prise en compte de l’autre dans son humanité et de sa différence
Le choix de valeurs supérieures
L’espérance et la confiance
Le choix de l’amour
Le lâcher prise et la grâce de pardonner
le sens

Please like & share:
error
error

Vous aimez ce site, partagez à vos amis

Share This