La dépendance affective

Enregistrement de l’émission Ecoute dans la nuit avec Pascal Parinet, Gestalt-thérapeute et psychanalyste Paris 8ème.

 

Résumé: Sortir de la dépendance affective

La dépendance affective s’enracine dans différentes problématiques de l’enfance à l’adolescence. Nous avons tous des besoins affectifs et même si la plupart ne le vivent pas comme une dépendance affective, il n’en reste pas moins vrai que cela dépend tout de même en partie de l’environnement. Nous avons besoin de relations affectives et sociales. Pour cela il est nécessaire d’aller vers les personnes qui pourront nous apporter reconnaissance et/ou amour. Nous sommes donc dans l’interdépendance avec les autres. Mais pour certains cela ne fonctionne pas, ils ou elles ne trouvent pas les bonnes personnes ou cela ne dure qu’un moment. D’autres ont le sentiment d’être rejetés, pas aimés. D’autres savent qu’ils sont dans une dépendance affective et en sont malheureux.
Quelques manifestations de la dépendance affective:

Avoir besoin de l’avis ou approbation des autres pour prendre une décision, pour agir
A voir des doutes ou des angoisses quand on doit prendre une décision seul
Ne pas supporter la solitude ce qui peut aller jusqu’à des crises d’angoisses lorsque la personne se retrouve seule ou utiliser des moyens d’évitement.
Rechercher ou avoir des relations fusionnelles
Etre en demande affective quasi permanente pour se sentir rassuré sur la relation
Avoir besoin excessif d’être aimé, reconnu, apprécié
Accepter de ne pas être respecté, voir parfois d’être maltraité
Avoir des difficultés ou l’impossibilité de se séparer, de sa famille ou d’une relation qui ne fonctionne pas
Et lorsque les conditions, qui la rassure, ne sont pas présentes; la personne ressent de l’anxiété ou l’angoisse, peut devenir jalouse ou agressive.

Comment en guérir

La première des choses pour sortir de la dépendance affective est de prendre conscience de son fonctionnement et que cela ne vient pas des autres. Autrement dit prendre conscience de sa problématique et prendre la responsabilité de se faire aider. Ensuite il y a plusieurs aspects qui permettrons d’en sortir tels que:

Retrouver le contact avec son ressenti

La personne dépendante affectivement n’est pas en contact avec son corps. Il s’agit de retrouver ses sensations corporelles.

Apprendre à gérer le sentiment de manque ou de vide
On ne peut pas combler le vide. Mais lorsqu’il est accueilli le vide devient fertile. De cette vacuité peut émerger des prises de conscience, des besoins, des désirs, des intuitions.

Découvrir son véritable besoin

Le contact avec son ressenti permettra de prendre pleinement conscience de son véritable besoin et surtout de pouvoir l’exprimer, le mettre en mot.

Inverser le mouvement intérieur

La dépendance crée un mouvement tourné vers l’intérieur, en creux, ce qui génère la sensation de manque, un peu comme la faim. Cela ressemble une hémorragie de l’énergie vitale. C’est l’angoisse qui en est à l’origine. Le support de la psychothérapie permet de retrouver un fond solide et donc d’arrêter cette hémorragie. Une fois cette base solide retrouvée cela permet d’inverser le mouvement et de retrouver un élan vital dirigé vers l’extérieur et l’action. Pour comparer on peut prendre l’image d’un nageur qui pris dans un tourbillon soit s’agite et risque de se noyer, soit retrouve le fond de la rivière et l’utilise comme appui pour sortir de cette situation. Une fois le mouvement inversé et la sensation de la terre ferme sous ses pieds la personne peut retrouver son sentiment d’exister indépendamment des autres. C’est en sentant sa force intérieure reposer sur du solide, c’est à dire en retrouvant sa propre portance que le sentiment d’exister revient et que la personne peut vivre séparément.

Cela lui permet ensuite de retrouver sa propre valeur.

Une des croyances des personnes dépendantes est qu’elles n’ont pas de valeur. Plus la dépendance est importante, plus le sentiment de valeur est bas. Il s’agit de restaurer l’image de soi et la confiance en soi.

Aller à la rencontre des autres et agir sur l’environnement

Tout ce que nous avons vu permet de sortir de l’attente dépendante et d’aller à la rencontre des autres dans l’altérité. Il s’agit d’exprimer clairement ses besoins, de faire des demandes directes plutôt que d’utiliser des stratagèmes d’évitement. Cela permet aussi de vérifier qu’il est possible d’agir sur l’environnement et non plus d’en dépendre. Cela vient renforcer la confiance en soi et fait découvrir sa propre valeur dans un cercle vertueux.

A partir de là, la personne peut sortir de la dépendance affective

Prochain stage sur la dépendance affective, cliquez sur le lien: Stage Sortir de de la dépendance affective

Pour nous contacter par mail: Contact

Please like & share:

Vous aimez ce site, partagez à vos amis