LA PHOBIE

Il y a une différence entre la peur, l’angoisse et la phobie

La peur concerne un danger réel
L’angoisse n’a pas d’objet mais est vécue comme un état intérieur (il y a quelque chose qui m’angoisse, je me sens angoissé)
La phobie peut concerner n’importe quel objet externe, une chose, une personne ou encore une situation.

Il existe différents types de phobie :

D’objet
Les objets phobiques peuvent être n’importe quoi (ou n’importe qui). On retrouve le souvent  des objets pointus (couteaux, ciseaux), des animaux (araignées, serpents).

De situation
Ce type de phobie concerne souvent les lieux ouverts (rue, place vide), fermés (ascenseur, métro, avion) ou élevés (pont, avion)

De fonction
Dans les phobies de fonction, la peur concernent le fonctionnement de l’individu ou du corps, on retrouve ainsi les phobies de s’endormir, de vomir, de rougir, de parler en public, la phobie sociale, etc.

D’impulsion
La phobie d’impulsion est l’angoisse d’avoir le désir de commettre un acte agressif envers soi même ou un autre.

Qu’est ce que la phobie ?

Lorsqu’on observe les moments où peuvent apparaitre des phobies, on va retrouver des circonstances de séparation (entrée à école, en Fac ou dans la vie professionnelle, licenciement…) Ce qui fait dire que la phobie est une maladie de la séparation, même si ce n’est pas la seule cause, c’est souvent un facteur déclenchant. Elle peut également intervenir suite à des évènements plus où moins traumatisants.

Le phobique a la plus part du temps conscience que sa peur est irrationnelle, mais il est pris par une angoisse qui va déclencher chez lui des comportements d’évitement, de fuite ou de compensation (trouver un objet ou une personne support). Ces comportements sont couteux en terme d’énergie, d’isolement et relationnel. Mais si le phobique ne peut pas mettre en place les trois moyens précédents, il y a un risque d’angoisse importante ou de panique.

La phobie se vit très souvent dans la honte et la culpabilité. La personne se sent honteuse et coupable de ne pas pouvoir vivre comme les autres

LA PSYCHOTHERAPIE

Les phobies peuvent se soigner par une psychothérapie qui va agir à plusieurs niveaux. A titre indicatif on peut citer :

D’abord, en fournissant une personne support
Une réassurance qui va éliminer la honte et la culpabilité liée à la phobie
Un travail autour de la relation
Un travail sur le contact avec l’environnement, le concret
Enfin la prise de conscience et la résolution des facteurs inconscients liés à la phobie

Please like & share:
error
error

Vous aimez ce site, partagez à vos amis

Share This